Le forum des combattants du monde libre

En mémoire de ceux qui sont tombés pour toi
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le petit tour de Bretagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tovi
Combattant
avatar

Nombre de messages : 227
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Le petit tour de Bretagne   Ven 7 Sep à 3:57

Le voyage autour de la Bretagne :

Ce récit aurait dû s'intituler "voyage autour de l'Ecosse", mais cette année la météo est décidemment trop hasardeuse. Pour ne pas dire complètement pourrie...

Le 16 août pourtant il y a un peu de soleil et nous (Tania et moi) partons voir les menhirs et les dolmens à Carnac et à Locmariaquer.
Les alignements de menhirs sont bien à la place où je les avait laissés l'année dernière et je guide Tania sur les différents sites. Comme tous les visiteurs, nous restons perplexes devant ces mystérieux alignements pierreux.



Après cette petite balade à pied, direction Locmariaquer pour visiter la Table des Marchands, un site (payant) disposant de cairn, de tumulus et d'un immense menhir couché et brisé. C'est dailleurs un morceau de ce menhir qui constitue le plafond du tumulus voisin comme nous l'apprend la guide du site lors de la visite du tumulus. Mais personne ne sait réellement comment les hommes de cette époque ont déplacé cet énorme bloc de granit de plusieurs tonnes sur 15 kilomètres depuis sa carrière d'origine. En fin d'après-midi nous rentrons à Arzon.

Ayant déjà exploré Vannes quelques mois auparavant, la suite de notre tour de la Bretagne passera par Brocéliande. Dans un soucis relatif de respecter une sorte de chronologie historique.
Le 18 août, nous faisons escale pour la nuit à Nantes en famille et nous repartons le lendemain vers la forêt de Paimpont par la route de Rennes.
Nous passerons tout dabord par le lieu dit "les forges de Paimpont", qui présente quelques masures anciennes avant d'arriver au village de Paimpont. La météo commence alors à nettement se dégrader et à se rafraichir. Bien qu'il ne pleuve pas, la parka est indispensable. Le village est sympathique et le commerce nettement tourné vers l'exploitation du mythe arthurien puisqu'on dit que la forêt abrite le tombeau de Merlin. Nous partons donc sur ses traces en direction du Val Sans Retour, à l'ouest de la forêt.
Après une courte balade nous découvrons l'Arbre d'Or, un arbre brûlé coloré en or par un artiste en mémoire de l'incendie de 1990. Mais pour le visiteur non averti et les enfants il ajoute un peu de magie arthurienne à l'endroit. Dans la soirée nous recherchons le fameux Tombeau de Merlin. En vain. En revanche nous trouvons un petit endroit calme pour passer la nuit, près d'un lac. Lorsque la nuit tombe on s'attendrait presque à voir sortir la Dame du Lac du calme mirroir de l'eau. Finallement ce sera Morphée qui nous prendra dans ses bras...

Un lac à Brocéliande...

Au matin du 20 août, nous repartons à la recherche du tombeau de Merlin. Nous le trouvons assez rapidement juste à côté de l'endroit où nous avions diné la veille. Le "tombeau" se présente sous la forme d'une grande dalle rocheuse recouverte de petits monticules de pierres. Juste à côté se trouve la "fontaine de Jouvence", qui dans la lumière blafarde du matin fait plutôt penser à un ancien abreuvoir à bétail un peu vaseu.


Les stèles du tombeau de Merlin

Nous reprenons la route vers le Mont Saint Michel en évitant Rennes. Qui est certes très intéressante mais que je connais déjà bien. Le temps se dégrade de plus en plus et la silouhette du Mont se distingue à peine dans la brume pluvieuse.

Nous nous joignons à la foule tels les pèlerins du Moyen-Age et nous remontons sous la pluie la Grande rue. A la première tentative nous renonçons à l'ascension vers l'église abbatiale car la pluie est trop forte. Trempés jusqu'aux os, nous prenons un chocolat chaud et une crèpe avant de redescendre manger des sandwichs dans la voiture. Un peu mieux équipés contre la pluie, bien que Tania n'ait pas de veste étanche et que ma semelle de chaussure laisse infiltrer l'eau, nous profitons d'une relative accalmie pour remonter vers l'église. L'entrée est payante mais nous profitons d'une guide très compétente et sympathique qui nous explique le fonctionnement du site religieux à l'époque des pèlerinages. En général je ne suis pas trop fan des églises et des cathédrales, mais il se trouve que je venais d'achever la lecture des "piliers de la terre" qui traite justement de cette époque. Cette visite fût donc une parfaite illustration visuelle de cet univers du passé. Sans compter que pendant ce temps nous étions à l'abri de la pluie !

La Merveille

En revanche, nous avons écourté la balade le long des remparts vu que, de toute façon, la vue était complètement bouchée par la brume.
Nous arrivons dans la soirée à St Malo, que nous visiterons dès le lendemain, après une nuit sous une pluie battante.

Joli camping

Au matin du 21 la pluie avait presque cessé. Mais par prudence tania s'est équipée d'un ciré jaune, typiquement breton, acheté dans la ville close. Nous prenons ensuite un café et discutons un moment avec le cafetier de la dure vie de cafetier.
Nous arpentons un peu les rues de la ville close, cité des corsaires, puis nous longeons la plage en direction du centre ville à la recherche d'un cyber café d'où je pourrais prendre connaissance des prévisions météo des prochains jours. Car pour l'heure le vent s'est levé et le ciel ne semble pas se dégager. Après un déjeuner chaud (une pizza) nous retournons vers la voiture sous une pluie battante. Les prévisions sont très mauvaise pour les jours et j'envisage d'interrompre le voyage.

Tania


Les remparts de St Malo

Mais nous pousserons tout de même vers le Cap Frehel non loin de là. Au passage, nous faisons une escale près du Guildo, sur la côte d'Emeraude pour aller voir les "pierres sonnantes". Techniquement, se sont des rochers si denses qu'ils produisent un son métallique lorsqu'on les cogne entre eux. Puis nous arrivons enfin au Cap Frehel.
Malgré la grisaille la visibilité est suffisante pour que Tania puisse prendre, enfin, des photos des fameuses falaises rocheuses de la Bretagne.
Mais le voyage s'arrête ici pour le moment. J'avais envisagé de passer par le Leon (Nord-Ouest de la péninsule) avant de rejoindre la presqu'île de Crozon, mais nous rentrons en ligne droite, du nord au sud, en direction Arzon.


Le samedi 25 août il fait beau ! Nous partons cette fois plein ouest. Première étape : Pont Aven. Cette ville est célèbre depuis que nombre de peintres de la fin du 19ème y sont venus et que Paul Gauguin y a fondé une école de peinture. Ils venaient à Pont Aven pour sa lumière exceptionnelle. Est-ce parceque nous sortions de 5 jours de pluie, mais en tout cas ce jour là, nous aussi avons particulièrement apprécié la lumière ambiante.



Outre la beauté de la ville et ses fameuses "galettes de Pont Aven", nous découvrons la quantité incroyable de galeries de peinture. Nous en visitons une bonne moitié et discutons avec certains artistes. Nous quittons Pont Aven avec quelques galettes et cartes postales en poche (les originaux dépassant un peu notre budget).
A Concarneau nous visitons la ville close et ses remparts avant de partir sur la Forêt Fouesnant.

Concarneau



Arrivés à la Forêt Fouesnant, je crois reconnaitre le chemin de la maison où nous allions en vacance lorsque j'étais enfant, mais en haut du chemin la maison n'a plus rien à voir avec celle que je connaissais. Est-ce le mauvais endroit ? La maison a t'elle été démolie pour rebâtir une maison moderne ? Je ne le saurais pas. Mes souvenirs, 25 ans plus tard, sont un peu flous.
Nous passerons la soirée à Port la Forêt, en face d'un bras de mer un peu marécageux à marée basse mais néanmoins assez joli au clair de lune.


Au matin du 26, il fait encore assez frais, et le ciel est un peu couvert. Nous longeons la côte de Cornouaille sans trop nous attarder, en passant par Bénodet, Pont l'Abbé, Loctudy et Penmarc'h jusqu'au phare d'Eckmuhl. Nous remontons ensuite la Baie d'Audierne en passant par le calvaire de ND de Tronoen, qui est assez intéressant.

Notre Dame de Tronoën
Nous en profitons pour aller voir la plage de la baie, qui est très grande et relativement déserte. Détail original : un ancien bunker est situé en plein milieu de la plage, sans doute a t'il glissé dans le sable fin au fil des ans.


Encore une courte escale à Audierne et vers 14h00 nous arrivons à la pointe du Raz. Le spectacle de ce site naturel est magnifique et la légère brume de chaleur (oui, il fait presque chaud) n'arrive pas à nous gâcher la vue.








Mais il faut déjà repartir car j'aimerais passer la soirée sur l'une des pointes de la presqu'île de Crozon. Nous nous arrêterons quand même prendre une glace sur le vieux port de Douarnenez.


En fin d'après midi nous pouvons commencer la visite des pointes. A commencer par celle dite des "Espagnols", qui offre une belle vue sur Brest. Ce qui en fait justement une position stratégique à travers l'histoire pour la défense de ce port militaire.
Tania commence un peu à ressentir la fatigue après cette longue journée, et je pense nous arrêter pour la nuit à la pointe de Pen Hir. En nous y rendant nous visitons le mémorial de la bataille de l'Atlantique.



Pointe de Pen Hir






Quant à la pointe de Pen Hir, elle est très jolie, mais un peu battue parles vents. De plus nous n'avons plus d'eau. Nous retournons alors à Camaret sur Mer pour y acheter de l'eau et du pain. Et puisque nous étions repartis, nous continuâmes notre route jusqu'à la pointe de Dinan.
Ce fût un choix judicieux car cette pointe est beaucoup moins fréquentée et à l'abri du vent.
De plus nous avons pu assister à un superbe couché de soleil devant la pointe de Pen Hir.



J'ai demandé à la Lune...

Ce moment fut sans conteste le plus magique de notre voyage (et il n'a pas plut).

Comme il faisait suffisament chaud nous avons pu laisser la porte latérale du Vito ouverte, nous offrant une belle vue sur l'horizon. Beaucoup de gens paieraient une fortune pour pouvoir s'acheter une maison avec une telle vue.

Une bonne nuit en perspective.

Durant la nuit, surprise, un jeune chat roux nous rend visite dans le van. Il ne semble pas farouche et dort une partie de la nuit avec nous.

Au matin il était toujours là, semblant nous avoir adopté. Dailleurs il ne portait ni collier, ni tatouage, il semblait vivre dans la bruyère et paraissait assez maigre. C'est pourquoi nous avons décidé de la garder avec nous...
Le voyage continua donc avec ce nouveau compagnon, que nous baptisâme Dinàn (prononcer "dinane"), en souvenir de son lieu d'origine.
Après la visite du Cap de la Chèvre, qui ne présenta que peu d'intérêt par rapport aux autres pointes, nous passâmes par Morgat pour acheter un peu de nourriture pour Dinàn.
Elle patientera calmement dans le van pendant que nous montons sur le Menez Hom, une colline qui domine toute la région, mais qui hélas, en ce matin du 27 août, est recouvert d'une brume qui obstrue l'horizon à 1 ou 2 kilomètres. C'est vraiment dommage car on imagine aisément que d'ici l'on surplombe toute la presqu'île.
Nous repartons donc rapidement vers les Monts d'Arrée, vers l'intérieur des terres. Nous traversons la réserve naturelle de la forêt du Cranou pour nous rendre à Menez Meur, un parc naturalier faisant découvrir la faune et la flore locale. C'est l'occasion de profiter un peu du soleil et d'une petite balade dans les champs et les bois tout en faisant causette avec les cerfs, les loups et les moutons du coin.




A 15h00 nous quittons ces lieux reposants vers la dernière étape de notre voyage : Quimper, ma ville natale.
En 33 ans je n'y avais jamais remis les pieds (dailleurs je doute y avoir même posé mes petits pieds à l'époque), voilà chose faite. Cette grande ville bretonne dispose d'une vieille ville assez étendue et d'une cathédrale bien disposée en son centre. A la différence de Nantes par exemple, où la cathédrale est un peu excentrée et, du coup, assez désertée. Ici, elle constitue le centre de l'attraction touristique et il faut dire qu'elle mérite la visite.

Quimper



Le temps d'une bollée de cidre et de l'achat de deux petits encadrés de Morinay et nous voilà déjà repartis vers le Morbihan, à Arzon.

Ce voyage autour de la Bretagne était au bout du compte largement aussi intéressant qu'aurait pu l'être celui autour de l'Ecosse. Il m'a permis de découvrir des tas d'endroits dont je n'avais jamais pris le temps de visiter malgré leur grande proximité. Bien sûr le soleil ne fut pas au rendez-vous, ce qui nous a empêchés de voir les côtes d'Armor, mais finallement nous avons pu visiter l'essentiel dans un climat, somme toute, typiquement breton.
On ressent dans ce pays un fort mysticisme qui puise ses racines dans les profondeurs de son Histoire. Mais les bretons sont également très sympathiques et, contrairement à une certaine réputation, savent très bien exploiter la manne touristique de façon intelligente.
Enfin, le petit chat Dinàn, nous rappellera pour longtemps cette soirée magique à la pointe de Dinan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
master_yo
Engagé
avatar

Nombre de messages : 49
Localisation : France
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: Le petit tour de Bretagne   Ven 16 Nov à 17:39

Je n'ai pas tout lu, mais les photos sont superbes !
good

(J'adore les angles de prise de vue la qualité des couleurs)

Je ne savais pas que la bretagne etait aussi belle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tovi
Combattant
avatar

Nombre de messages : 227
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Le petit tour de Bretagne   Jeu 22 Nov à 5:16

Ca me fait plaisir de te faire découvrir la Bretagne merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le petit tour de Bretagne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le petit tour de Bretagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un petit tour en moto???
» Petit tour en ballon
» [Résolu] Petit tour dans les zones Co-op.
» un petit tour par la case départ
» Un petit tour chez le dentiste, ça vous dit ? (dents)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des combattants du monde libre :: Espace détente-
Sauter vers: